Passer au contenu principal

Appel à projets – Populations en situation de vulnérabilité ou marginalisées

Vincent Vagner

 

Toutes nos félicitations à Monsieur Vincent Wagner, chercheur d’établissement à l'IUD et professeur associé au Programmes d'étude et de recherche en toxicomanie de l'Université de Sherbrooke, qui reçoit cette année un financement de 25 000$.

Ce financement lui est octroyé par l'IUD dans le cadre du concours d'appel à projets concernant les enjeux liés aux iniquités sociales vécues par les populations en situation de vulnérabilité ou marginalisées et vivant une problématique de dépendance ou à risque d’en développer une.

Le projet de M. Wagner portera sur les enjeux croisés liés à la consommation de substances psychoactives, à l’instabilité résidentielle et au vieillissement afin de bonifier l’intervention en dépendance via une meilleure compréhension des parcours et des besoins des personnes bénéficiant de dispositifs de stabilité résidentielle offerts par les organismes communautaires. 

Ce projet de recherche vise à soutenir l’amélioration de l’offre de soin en dépendance proposée aux personnes présentant des enjeux croisés relatifs à leur consommation de substances psychoactives (SPA), au vieillissement, à l’instabilité résidentielle, et qui fréquentent des dispositifs de stabilité résidentielle au sein de ressources communautaires pour populations en situation de précarité sociale.

Les deux objectifs de ce projet sont les suivants :

  1. Mieux comprendre comment les trajectoires de consommation de SPA, d’instabilité résidentielle, et le vieillissement impactent le recours aux services de santé et sociaux du réseau communautaire et du réseau public, ainsi que les besoins et objectifs spécifiques de prise en charge relative à leur consommation de SPA, des usagers qui fréquentent des dispositifs de stabilité résidentielle du réseau communautaire.
  2. Mobiliser les décideurs et intervenants des milieux concernés (réseau public et réseau communautaire dans le champ de la santé et des services sociaux), et les personnes concernées en rapport à leur consommation de SPA, leur vécu du vieillissement et de l’instabilité résidentielle, ainsi que les chercheurs académiques, dans le cadre d’un processus collaboratif favorisant l’élaboration de propositions soutenant l’amélioration des pratiques et de l’offre de services en dépendance.